Quelles étapes suivre pour réaliser son étude de marché ?

Dans la cadre d’une création d’entreprise particulièrement, l’étude de marché est l’étape essentielle pour comprendre l’environnement dans lequel vous allez évoluer. Si vous avez déjà analysé le marché global du secteur d’activité de votre entreprise, il vous faut désormais vous concentrer sur le marché de votre entreprise, notamment les futurs clients et les futurs concurrents de votre offre. L’objectif est alors de comprendre le potentiel du marché pour votre offre. 

L’étude de marché se divise en quatre étapes. 

1- Segmenter ses clients. En effet, la première erreur que beaucoup commettent hélas, est de vouloir toucher tout le monde. Gardez bien à l’esprit que quand on vend tout à tout le monde, on ne vend rien à personne ! Vous n’arriverez jamais à développer votre offre si vous ne vous concentrez pas sur votre cœur de cible, c’est-à-dire les personnes pour lesquelles vous résolvez un vrai problème. Pour définir ce cœur de cible, vous pouvez choisir un critère socio-démographique (âge, profession…), un critère psychographique (mode de vie, opinions…) et enfin, un critère comportemental. 

2- Comprendre son client. Il vous sera essentiel de bien comprendre votre client pour mieux comprendre son problème et son besoin ! Pour se faire, vous pourrez vous aider de l’Empathy Map. Cette dernière vous permettra de rentrer dans la vie de votre cible lorsque celle-ci est confrontée à un problème. Que pense-t-il ? Que voit-il ? Qu’entend-il ? Que fait-il ? Cette carte vous permettra de répondre à toutes ces questions et ainsi de cerner au mieux votre cible. Pour utiliser cet outil, vous devrez cependant impérativement confronter vos hypothèses au terrain, en réalisant notamment des interviews avec vos cibles. 

3- Connaître ses concurrents. Il est important de s’informer sur ses concurrents. En effet, vous devrez apprendre d’eux, mais vous devrez aussi prendre votre place à côté d’eux. De plus, plus vous aurez de concurrents et plus vous montrerez à vos investisseurs qu’il existe un marché dynamique et que vous y avez votre place. Il existe trois types de concurrents. Le concurrent direct d’abord, qui propose la même offre que vous, le concurrent indirect, qui ne propose pas la même offre que vous mais qui répond au même problème que vous. Par exemple, si vous êtes fleuriste, vous pouvez être en concurrence avec le chocolatier en face de chez vous. Pourquoi ? Les fleurs et le chocolat sont deux cadeaux très appréciés et très souvent offert lorsque l’on va chez des amis notamment ! Enfin, il y a les futurs concurrents, qui sont des acteurs qui n’existent pas encor,e ou des acteurs déjà implantés sur le marché qui pourraient être des partenaires mais aussi de sérieux compétiteurs s’ils décidaient de lancer le même marché que vous. 

4- Se positionner. Pour ne pas entrer en confrontation directe avec vos concurrents, vous devrez vous positionner pour trouver le segment de clients qui n’est pas encore adressé par votre offre. C’est ainsi que vous pourrez toucher un fort cœur de cible pour asseoir votre entreprise et penser ensuite à son développement. 

Il est important de réaliser cette étude de marché avant de vous lancer ! Cela vous permettra de comprendre vos concurrents, et ainsi de pouvoir vous positionner à côté d’eux et donc de comprendre vos clients pour leur proposer l’offre de leur rêve. L’objectif final étant évidemment de bien vendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *